Technique MEZIERES

Technique MEZIERES

La méthode Mézières est une technique de rééducation posturale visant à relâcher les tensions musculaires et à corriger les déviations de la colonne vertébrale.
Etant une technique globale, elle est efficace sur les douleurs de dos mais aussi de membres inférieurs et de membres supérieurs. Elle se pratique en maintenant des postures très précises et en effectuant un travail respiratoire.

Selon Françoise Mézières, la kinésithérapeute française qui a mis au point la technique en 1947, ce sont les muscles qui déterminent la forme du corps. Imbriqués les uns dans les autres, ils sont comparables à des ficelles qui contrôlent l’amplitude de nos mouvements.

À force de se contracter, ils ont malencontreusement tendance à rétrécir, d’où l’apparition des douleurs musculaires, et aussi des tassements et des déformations de la colonne vertébrale (lordose, scoliose, etc.).

Françoise Mézières a été la première à découvrir des groupes de muscles interreliés qu’elle a nommés chaînes musculaires.

Le travail accompli sur ces chaînes musculaires aide à redonner aux muscles leur ampleur et leur élasticité naturelles. Une fois décontractés, ils relâchent les tensions appliquées sur les vertèbres, et le corps se redresse. La méthode Mézières est aussi un outil de prévention qui permet de prendre conscience de son corps et de l’organisation de ses mouvements. L’approche n’a pas de visées psychothérapeutiques : si des émotions surgissent spontanément durant un traitement, le thérapeute les laisse simplement s’exprimer sans s’y attarder.

 

À la manière du sculpteur qui transforme la matière pour répondre à des critères de beauté et d’équilibre, le thérapeute méziériste modèle le corps en réalignant les structures. À l’aide de postures, d’exercices d’étirements et de manoeuvres, il réduit les contractions à l’origine du déséquilibre.

Il observe comment le corps réagit lorsque les muscles se délient.

Il remonte les chaînes musculaires et, au fur et à mesure, propose de nouvelles postures jusqu’à ce que le corps retrouve des formes harmonieuses et symétriques. La disharmonie est souvent le résultat de ce que Françoise Mézières a appelé le réflexe compensatoire.

 

On sait désormais que les déformations se déplacent par réflexe antalgique. Ainsi, lorsque l’on sollicite des muscles inadéquatement, le corps compense en faisant appel à d’autres muscles, ce qui peut causer des dommages ailleurs aux articulations ou au système musculosquelettique.

On a par ailleurs constaté que dès qu’on élimine une déviation ou une tension dans un segment de la colonne, si minime soit-elle, le corps au complet se réorganise autrement.

Il est devenu évident que des traitements uniquement locaux ne suffisent pas et qu’il est nécessaire de travailler sur toutes les parties du corps.

 Si vous venez pour une séance de Mezières, n’oubliez pas de prendre un tee-shirt et un short/jogging confortable pour être à l’aise durant vos exercices.